Steeve Suissa

Steeve Suissa

Né à Paris au cœur du Faubourg Montmartre, il commence par travailler à Rungis, ce qui lui permet de payer ses cours de théâtre. En 1989, il passe l’examen de la classe  libre du Cours Florent. À l’audition, il présente une scène du Parrain. François Florent, considérant le choix ridicule, refuse d’abord de l’auditionner, mais Francis Huster le convainc de laisser sa chance au jeune homme. Pendant que celui-ci joue, comme le jury parle pour le distraire, il sort un revolver et tire deux balles dans le sol. Il est mis dehors, avant d’apprendre cinq jours plus tard qu’il est accepté.

Lors de son parcours, pour se défouler suite aux nombreux refus, il retrouve les salles de boxe et découvre la littérature et le cinéma. Il décroche de petits rôles de voyous dans des téléfilms et le théâtre commence à s’intéresser à lui.
En 1998, il crée sa maison de production, Les Films de l’Espoir. Il produit des pièces de théâtre – Le Baiser de la Veuve d’Israël Horovitz, Pieds nus dans le parc de Neil  Simon,  des courts métrages – On s’embrasse de Pierre-Olivier Mornas, premier prix au  Festival  de  Cannes  2001.  En 2000, il écrit avec le soutien de Marc Esposito le scénario de son premier film, L’Envol. Il enchaîne les productions cinématographiques – LGrand RôleCavalcade, et travaille pour la télévision. Il découvre ou accompagne des talents naissants : Isabelle Carré, Clément Sibony, Marion Cotillard, Lorànt Deutsch, Bérénice Bejo, Titoff, Nicolas Cazalé.

En 2012, il met en scène Francis Huster dans Bronx de Chazz Palminteri et monte Le Journal d’Anne Frank d’Éric-Emmanuel Schmitt, L’Affrontement de Bill C. Davis qui vaut un Molière à Davy Sardou – et Le Joueur d’échecs de Stefan Zweig – nommé meilleur seul en scène aux Molières.

Depuis 2013, il a mis en scène une quinzaine de pièces avec Francis Huster, mais aussi avec Marianne James, Martin Lamotte, Claire  Keim, Jean-Claude Dreyfus, Michel Sardou, Marie-Claude Pietragalla, Jean-Luc Reichmann, Ingrid Chauvin, Clémentine Célarié, Régis Laspalès. Il a dirigé Le Mystère Bizet d’Éric-Emmanuel Schmitt à l’Opéra Bastille et La Flûte enchantée de Mozart pour le Festival Opéra en Plein Air. Il vient de diriger Fanny Cottençon et Francis Huster dans la dernière pièce de Laurent Ruquier Pourvu qu’il soit heureux au Théâtre Antoine, et il a mis en scène Thierry Lopez dans Ich bin Charlotte qui a triomphé au festival d’Avignon, avant de rejoindre le Théâtre de Poche-Montparnasse.

En 2018, il devient auteur, producteur et réalisateur des émissions religieuses sur le judaïsme du dimanche matin sur France 2. Il est également le fondateur du 1er festival du théâtre français en Israël qui a lieu au mois d’octobre à Tel Aviv et Jérusalem. Ce festival a permis de présenter de nombreuses pièces francophones interprétées notamment par Thierry Lhermitte, Pierre Arditi, François-Xavier Demaison, Daniel Russo, Patrick Timsit ou Richard Berry. Le public est au rendez-vous, les deux premières éditions se sont déroulées à guichet fermé.

Les articles les plus récents

  • Laurent Nakache

    Laurent Nakache

  • Daniel Kazado

    Daniel Kazado

  • Cecile Bens

    Cecile Bens

  • Béatrice Nakache

    Béatrice Nakache

CULTURACCESS © 2018 TOUS DROITS RÉSERVÉS

X